Comment isoler les rampants ?

Les rampants, les parties les plus inclinées du toit, occasionnent d’importantes déperditions de chaleur si elles sont mal ou pas du tout isolées. Zoom sur les deux méthodes existantes pour l’isolation de la toiture.  

Qu’est-ce que l’isolation par l’intérieur ?

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) occasionne de nombreux désagréments comme la perte de mètres carrés habitables et l’impossibilité d’occuper certaines pièces pendant les travaux à cause de la poussière. En effet, pour réaliser une ITI, il est nécessaire de retirer le placoplatre, et donc de détruire la décoration existante, tant au niveau des sols que des murs ; et il faudra tout reconstruire une fois les travaux d’isolation achevés. L’électricité et la plomberie seront également impactées et devront être refaites.  

Quels sont les avantages d’une isolation par l’extérieur (ITE) ?

L’isolation par l’extérieur est une technique qui présente beaucoup d'avantages. Elle évite de perdre des m² habitables, elle ne vous empêche pas d'occuper vos combles pendant les travaux. De plus, vous profitez de cette isolation pour remplacer votre couverture. Cette technique est éligible au crédit d'impôt, à la prime CEE, aux aides de l'Anah...L'ensemble des travaux bénéficie donc d'une TVA à taux réduit (5,5%). 

Quelle est la solution la plus efficace pour isoler les rampants ?  

Thermiquement l'ITE est toujours plus efficace car l'isolant est positionné au-dessus des chevrons. Les ponts thermiques sont donc totalement supprimés. 

Faut-il isoler les combles ?  

30 % des déperditions de chaleur s’effectuent par la toiture, l'isolation des combles est donc une priorité lorsque le propriétaire souhaite faire des économies d'énergie. En fonction de vos combles (aménagés ou perdus), il existe différentes techniques d'isolation. 

En savoir plus sur l'isolation de la toiture par l'extérieur avec Evolutiv'Habitat