Le saviez-vous ?

Découvrez toutes les actualités qui rythment le monde de la rénovation et de la répration : nouvelles législations, comportements des propriétaires, tendance du marché...

 

 

LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS POUR CONCRÉTISER UN PROJET DE TRAVAUX

Vous avez un projet de rénovation ou d'agrandissement de votre maison ? Si vous remboursez en plus de votre emprunt immobilier plusieurs crédits à la consommation ou prêts personnels, il est parfois difficile d'envisager un nouveau projet.

Mais avez-vous pensé au regroupement de crédit ? Vous pouvez profiter des taux actuels très avantageux pour regrouper toutes vos mensualités de crédits immobiliers et consommation (crédit auto, prêt personnel, crédit renouvelable...) en un seul prêt à taux fixe et avantageux.

Le rachat de votre crédit immobilier peut ainsi vous permettre de réaliser votre projet de travaux en incluant une trésorerie. N'hésitez pas à faire appel à nos conseillers qui sauront vous orienter vers des partenaires de confiance pour l'obtention du meilleur taux.

 

 

LE CRÉDIT D'IMPÔT: SIMPLE ET EFFICACE POUR 60% DES FRANÇAIS 

Chaque année, le mois de mai rime avec déclaration fiscale. C'est également l'occasion pour les Français de se pencher sur les différents avantages fiscaux mis à leur disposition, et notamment sur le Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique (CITE) créé en septembre 2014. 

Quel est l'avis des Français sur ce dispositif ? Quelle utilisation en font-ils ? www.lenergietoutcompris.fr a mené l'enquête auprès d'un échantillon de 1000 personnes.

Une aide connue et appréciée mais peu utilisée :

-       Le CITE est largement plébiscité, puisque 61% des personnes sondées, bénéficiaires ou non, le jugent avantageux.

-        82% des bénéficiaires pensent que le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique est un dispositif fiscal avantageux.

-       Et 78% considèrent les démarches administratives simples.

-       Néanmoins, seulement 23% des Français sondés ont profité des 30% de crédit d'impôt.

-       Si le dispositif est bien connu de ses bénéficiaires, parmi les Français n'ayant jamais eu recours au CITE,50% d'entre eux n'en ont jamais entendu parler.

L'isolation parmi les travaux préférés des Français

-       L'isolation thermique reste le chantier favori avec 49 % des sondés. Vient ensuite l'installation d'un nouveau système de chauffage (41% des sondés) puis enfin l'installation d'un système de production d'énergie renouvelable (10%).

-       En moyenne, le budget attribué à ces travaux de rénovation énergétique est de 18 735€.

Source et enquête complète sur Lenergietoutcompris.fr

 

 

FUTURE OBLIGATION DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

L'obligation de rénovation énergétique à laquelle les propriétaires de logements devront se plier à partir de janvier 2017 se précise.

La loi Transition énergétique, votée en août 2015, a imposé aux propriétaires de réaliser des travaux d'isolation thermique quand ils aménagent des locaux pour les rendre habitables, lorsqu'ils font une réfection du toit ou ravalent la façade (comprendre : réparer au moins 50 % du toit ou refaire l'enduit sur au moins 50 % de la façade). Mais la loi ne s'était pas perdue dans les détails et l'enjeu était de savoir quels seraient les cas d'exemption.

Le décret d'application qui vient d'être publié assure un garde-fou : pas d'obligation si « le temps de retour sur investissement du surcoût induit par l'ajout d'une isolation, déduction faite des aides financières publiques, est supérieur à dix ans », précise le texte.

Avec cette disposition, le gouvernement peut espérer ne pas créer un tollé chez les ménages qui ont profité de la faiblesse des taux d'intérêt pour s'endetter lourdement afin de devenir propriétaire, et n'ont plus de marge de manœuvre financière...

A la vérité, le décret n'est pas avare en dérogations, puisqu'il liste également des cas divers et très larges. Sont ainsi exemptés, entre autres, les bâtiments d'habitation pour lesquels une isolation par l'extérieur dégraderait significativement la qualité architecturale.

Source et article complet sur LesEchos.fr

 

 

SUCCÈS INATTENDU DU PRÊT À TAUX ZÉRO AVEC TRAVAUX

Depuis son élargissement à l'achat de logements anciens sous condition de travaux, le prêt à taux zéro (PTZ) connaît un succès qui surprend même les professionnels de l'immobilier. 

Grâce à des conditions plus avantageuses depuis le 1er janvier, environ 30.000 PTZ ont été distribués de janvier à mai 2016, contre 14.400 à la même période l'an dernier.  

Malgré ces résultats prometteurs, le réseau immobilier Orpi estime que si ce dispositif "représente une opportunité pour les acquéreurs dans l'ancien", en revanche, la "quote-part de travaux devant représenter 25% de l'enveloppe d'acquisition le rend peu efficace et limite le nombre de projets éligibles aux conditions d'attribution".

C'est également l'avis du spécialiste du crédit Empruntis l'agence et du réseau immobilier Guy Hoquet. "Nous constatons que les primo-accédants prévoient plutôt un montant de 14% en moyenne [pour la réalisation des travaux]", estime Empruntis. Selon Guy Hoquet, le coût d'une rénovation ne dépasse pas les 50.000 euros ; seuls des biens d'un montant maximum de 150.000 euros pourraient, alors, donner droit à souscrire à un PTZ.

Source et article complet sur MaisonaPart.com